Age de l'Article :14 années, 341 jours, 13 heures, et 28 minutes

mardi 20 fevrier

A 19h30, on est arrivé à l’aéroport d’Amsterdam : il est tout simplement gigantesque. Tout le monde parle en anglais, mais bon on se débrouille comme on peut ! On est enfin prêt à embarquer dans un avion de 400 places ! Ça change du petit avion Bordeaux Amsterdam ! Avant le décollage, les règles de sécurité à bord de l’avion ont été enregistrées sur une vidéo (pour ma part, je préfère la « danse » de l’hôtesse de l’avion Bordeaux Amsterdam ! C’est plus marrant à regarder !). Le décollage commence, on aperçoit sur les écrans toutes les données concernant la température à l’extérieur, l’altitude, la vitesse de l’avion, la distance parcourue et à parcourir, et l’estimation de la durée du vol. La poussée de cet avion est impressionnante ! Au décollage, on est autour des 400 km/h ! Quelques petites heures d’alternance sommeil/réveil/tête dans le pâté !!!, on fait une escale à Bonnaire. On est autorisé à se dégourdir les jambes dans la zone de transit. Quelle bouffée de chaleur à la sortie de l’avion !!!

Il fait à peu près 27°C à l’exterieur en pleine nuit .

Cette deñi heure passe on est parti en direction de Guayaquil, où on reste environ 1h pour faire le plein 8 et oui le pétrole est moins cher en équateur pays producteur). On repart de nouveau avec un nouvel équipage et de nouveaux passagers. Les pilotes ont été remplacé car il faut, parait il, un permis spécial pour atterrir à Quito, et pour cause ( il faut passer entre les montagnes et les immeubles).

Arrivé à Quito on apercoit la ville qui s’étale sur 30 km, coincée entre les montagnes et le volcan « Pichincha » qui culmine a 4800m d’altitude. Malgrès le temps brumeux on est tous content d’être arrivé à destination, enfin.

On est accueilli à l’aéroport par le proviseur de la « Condamine », c’est le lycée franco-équatorien, ainsi que par la famille de Carolina ( professeur d’espagnol). Vers 10h , on se dirige en bus vers la résidence « Marsella ».

Le temps de prendre une douche, de s’installer il est déjà midi et il faut bien manger. On va en ville dans un resto, le « Pedro y Pablo » qui a l’air touristique à souhait. La, on goute au «  Cambo » ( riz, lentilles, bananes frites et viande, poisson ou poulet), servi avec une sauce épicée.

Ensuite on part decouvrir la ville de Quito, on y remarque l’omnipresence des policiers, le bruit et la pollution des bus, taxi et autres voitures ( presque toutes des chevrolets, meme les opel corsa deviennent des chevrolet corsa), qui ne sont pas tous immatriculers.

Des pots d’échappement presque tous débridés s’échappent une fumée noire et épaisse.

Les gens sont vraiment de petites tailles ( environ 1,50 m) .

On est allé visiter une église vraiment sublime, ornée de part et d’autres de feuilles d’or, on peut dire merci aux Incas. Puis l’église et le couvent de San Francisco, et enfin le marche indien de Quito. On s’est fait attaquer à l’occasion par … des enfants armes de… bonbonnes de mousses (et oui on y échappe pas a Quito pour le mardi gras).

gros bisous à mes parents, ma famille et à ma cherie d'amour!
max r.

Etudiants | le 02/22/07 à 17:16:07 | plus d'Articles de : Général

Commentaires

Anne a écrit :

Merci pour toutes ces nouvelles : ça nous donne l'impression de voyager....
02/23/07 22:12:13

julie a écrit :

j'espere que vous vous amusez bien profitez bien. jeremy je te fais de gros enorme bisous. penses a prendre pleins de films et de photos et surtout n'oublis pas mon cadeau ou mes cadeauxxx. bisous dla part de tte la famille!!!!!
02/24/07 20:00:04

sylviane a écrit :

salut Max je vois que ton voyage se passe plutot bien bisous
Sylviane Pascal
03/02/07 18:56:00

Ajouter un commentaire

Ce billet est protégé. Il n'est pas possible de le commenter ni de voter pour lui.
<   January 2022   >
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31